Tunnel carpien et grossesse

Le troisième trimestre de la grossesse est marqué par de forts changements morphologiques du bébé et de la maman.

Dans ce contexte d’augmentation de tension de tous les tissus de l’organisme et de diminution d’une vascularisation optimale de certaines zones du corps, apparaît fréquemment un syndrome du tunnel carpien (on parle parfois aussi de canal carpien): il s’agit d’une compression d’un nerf au niveau du poignet.

Ce syndrome est fréquent, pouvant atteindre 60 % des femmes enceintes. L’origine en lien avec la grossesse serait une augmentation de rétention d’eau, les changements hormonaux affectant tous les tissus du corps, les compressions vasculaires.

Les symptômes ressentis sont des engourdissements, picotements dans les mains, parfois des sensations de brûlure, perte d’agilité avec la main. Ce syndrome durant la grossesse diffèrerait de celui hors grossesse (plutôt nocturne), en se manifestant plutôt en journée, de manière plus intense, et associé plus fréquemment à une petite perte de sensibilité des doigts.

Son traitement reste très important car au-delà de son retentissement momentané, pouvant se résoudre après l’accouchement quand l’organisme reprend son équilibre, on constate qu’il persiste après accouchement pour 50 % des femmes après une année et pour 30 % des femmes après trois ans.

En Ostéopathie, nous chercherons et libérerons les compressions vasculaires et nerveuses du poignet et aussi dans tout le bras jusqu’au niveau du cou. En effet, les changements morphologiques de la maman et plus particulièrement de sa colonne vertébrale amènent souvent des tensions au niveau de la nuque pouvant se répercuter dans tout le bras.

Sébastien Barthélemy, Ostéopathe D.O. CDS, Ostéopathe à Nyon